Sous l’emprise d’une secte, elle accuse son père de viol

Belga – 6 juin 2014 – 7sur7.be

Un Herstalien de 50 ans, qui avait été accusé de viols par certains membres de sa famille qui auraient été téléguidés par une secte protestante radicale, ne sera finalement pas poursuivi devant le tribunal correctionnel de Liège. Le parquet avait déjà classé l’affaire sans suite. Le tribunal vient de constater que la procédure initiée par les victimes contre le prévenu était irrecevable.

Le prévenu avait été accusé par sa fille et sa belle-fille de viols après qu’elles ont suivi une retraite spirituelle à Paris au sein de « l’église universelle du royaume de Dieu » fréquentée essentiellement par des personnes issues de la communauté congolaise. Cette église, protestante radicale, était considérée comme une secte.

Après avoir fréquenté cette secte, la fille et la belle-fille du prévenu l’ont accusé de viol. Elles auraient été encouragées par la prophétesse à se purifier en dénonçant des faits pouvant détruire leurs familles. Une des victimes avait reconnu la manipulation de la prophétesse.

Le parquet avait fait expertiser les victimes avant de classer l’affaire sans suite. Une des victimes avait ensuite lancé une citation directe contre le Herstalien. Mais cette procédure a été déclarée irrecevable par le tribunal.

article sur le même sujet …

Publicités

Une réflexion sur “Sous l’emprise d’une secte, elle accuse son père de viol

  1. Pingback: Charleroi: huit audiences prévues dans l’affaire du Père Samuel | Le phénomène sectaire en Belgique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s