Procès OKC: dans la « prison invisible » des victimes du gourou

okc Julien Balboni – 18 jan. 2016 – dhnet.be

Extraits: « C’était un camp d’entraînement où l’on se préparait à la fin du monde bouddhiste.(…) lors de leurs têtes-à-têtes, le gourou, dont le sexe était sorti de ses vêtements, lui a demandé « de le branler en lui faisant mal, en respiration et en prière. (…) Elle évoque également des caresses avec « un objet qui faisait des décharges électriques. » (…)  je me souviens de sa langue dans ma bouche avec sa salive froide. (…) Le procès de la secte OKC a pris un retard considérable. Du fait du nombre impressionnant de victimes qui se sont déclarées ces derniers jours : une vingtaine, dont la plupart affirment avoir été abusées sexuellement durant leur adolescence par le gourou Robert Spatz. » Article complet …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s