Témoins de Jéhovah: un groupe parlementaire belge se penche sur la pédophilie

Belga – 12 mars 2019

Extraits: « La Chambre a installé mardi un groupe de travail chargé du « signalement sur le traitement des abus sexuels sur mineurs au sein de l’organisation des Témoins de Jéhovah« . Le groupe de travail est présidé par le député PS André Frédéric. » Article complet…

Publicités

Le Père Samuel au tribunal en mai

AN.D. – 28 jan. 2019 – La Nouvelle Gazette
Il sera essentiellement question d’escroquerie lors des audiences de mai. Plusieurs reproches lui sont fait. Ils sont essentiellement d’ordre financier, s’agissant de « l’aisance bancaire du prêtre », et d’ordre médical étant donné ses promesses de guérison de cancer, sida, etc. Audiences les 13 et 27 mai ainsi que le 3 juin.

Article…

Reportage RTL-TVI sur les Témoins de Jéhovah

Ce 11/01/2018, RTL-TVI a diffusé un reportage dans son émission Reporters consacré aux Témoins de Jéhovah. Elle est disponible ici et donne notamment la parole à André Frédéric, parlementaire belge très au fait de la question.

Alexandre Cauchois souligne comme le nombre de déprimés au sein des Témoins de Jéhovah lui semble élevé alors qu’ils se proclament « peuple heureux ». Les règles et contraintes, restrictions, y sont en effet nombreuses, elles régulent du lever au coucher la vie d’un Témoin et prétendent répondre à toute question, même complexe, de manière simple. Cela peut être rassurant pour certains d’entrer dans un groupe si balisé et dès lors hautement cadrant. Soulignons aussi que selon les TJ, la rébellion (état d’esprit ou comportement) est un symptôme de faiblesse spirituelle.

A nouveau, le reportage revient sur la problématique de l’exclusion et rappelle les directives: ne plus parler à une personne exclue, même membre de la famille. Ce qui signifie pour la personne que tout s’arrête, plus de bonjour, changement de trottoir, la violence psychologique est bel et bien présente. Cela n’est pas sans rappeler l’affaire Lejeune dont la procédure judiciaire est toujours en cours. Les ruptures familiales ne sont que souffrances, avec l’espoir que l’excommunié revienne, disent les TJ. « Vous pouvez sortir quand vous voulez », assènent-ils, mais avec quelles conséquences ! Une mise au ban familial, social… insupportable.

 

Les Témoins de Jéhovah en Belgique taisent les abus sexuels sur mineurs

Elodie Blogie – 20 déc. 2018 – lesoir.be

Extraits: « Lorsque des « Anciens » prennent connaissance de tels actes, ils sont censés en référer directement au siège national de l’organisation pour « se conformer aux obligations légales de signalement (…) Il y a un an, fin 2017, la Commission royale australienne qui a travaillé cinq ans sur les réponses institutionnelles aux crimes pédophiles révélait l’ampleur de l’horreur des abus pédophiles, notamment au sein de l’organisation des Témoins de Jéhovah. 1.006 auteurs supposés d’abus sexuels sur mineurs ont ainsi été identifiés depuis les années 1950 au sein du mouvement. Lire la suite

OKC: le parquet général en cassation

cropped-220px-chc3a2teau_de_soleils.jpg10 nov. 2018 – Vers L’Avenir

extraits: « Le parquet général s’était pourvu en cassation contre l’arrêt de la cour d’appel de Bruxelles qui, le 18 septembre dernier, a prononcé un acquittement technique
dans le dossier de la secte OKC. (…) L’affaire devra être examinée en audience publique, au début de l’année prochaine. (…) Pour rappel, le tribunal avait condamné la plupart des dirigeants de la secte Ogyen Kunzang Choling et notamment son gourou, Robert Spatz [qui] avait écopé de 4 ans d’emprisonnement ferme pour des viols, notamment sur des mineures, du blanchiment, de la fraude fiscale, des escroqueries, des détournements massifs et des fraudes sociales colossales. (…) Le tribunal avait également estimé qu’en retenant des enfants loin de leurs parents dans le sud de la France, la secte s’était livrée à des rapts. (…) Mais la cour d’appel a battu en brèche le jugement du tribunal correctionnel. Des fautes de procédure irréparables ont été commises. » Prochaine étape: la cassation.

OKC: le Parquet en cassation !

Gilbert Dupont – 2 oct. 2018 – dhnet.be

extraits: (…) le parquet général a décidé de se pourvoir en cassation dans l’affaire OKC, du nom de cette communauté bouddhiste. Le ministère public se fonde sur l’insuffisance des motivations de l’arrêt prononcé le 18 septembre ainsi que sur la violation de plusieurs dispositions du Code d’instruction criminelle ayant trait aux compétences du parquet. (…) la cour d’appel de Bruxelles avait déclaré l’irrecevabilité des poursuites à charge d’Ogyen Kunsang Chöling et de ses dirigeants poursuivis pour (…) faux, extorsion et blanchiment, prise en otage d’enfants et abus sexuels. (…) Les témoignages n’avaient finalement même pas été examinés (…).

Article complet (abonnés)…

Le Pastafarisme n’est pas une religion

Stéphanie Wattier – 17 sept. 2018 – OJUREL (UCL)

Extraits: « (…) ce n’est pas l’aspect quelque peu comique que peut sembler recouvrir cette pratique qui pose question mais bien celle de la prise au sérieux du pastafarianisme comme religion, notamment avec les droits et obligations qui y sont attachés.

C’est à cette question qu’a dû répondre récemment la justice néerlandaise. En effet, une étudiante en droit adepte du pastafarisme se plaignait du refus de la part des autorités qu’elle figure avec une passoire sur la tête sur la photo d’identité de son passeport. (…)

Selon le Conseil d’Etat néerlandais, le pastafarisme ne consiste aucunement une religion sérieuse, ce qui fait que la requérante ne peut prétendre porter de passoire sur la photo d’identité de son passeport (…) la Cour de Strasbourg estime que « tel qu’il est garanti par l’article 9 de la Convention, le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ne vaut certes que pour les convictions qui atteignent un degré suffisant de force, de sérieux, de cohérence et d’importance ».

Article complet…

Procès OKC: le fiasco !

Octave Morel – 18 sept. 2018 – Le Soir

Extraits: « Le respect du droit a un procès équitable a été irrémédiablement endommagé par des violations multiples et diverses à la présomption d’innocence et au délai raisonnable » Durant le résumé de l’arrêt, lu pendant 1h30 par M. Maes, il n’a pas été question une fois des victimes (…)

  1. L’expert judiciaire chargé de l’enquête sur les comptes de la secte, Bruno Morselli, a réalisé dix rapports remplis de «  ressentis personnels  ». Il a «  manqué à son devoir d’indépendance et d’impartialité et s’est arrogé un rôle d’enquêteur, voire de juge  », accuse la cour. Résultat : de ses travaux, « on ne peut tirer le moindre indice de culpabilité  ».
  2. Perquisitions au sein des propriétés de l’OKC: « sous couvert d’une enquête de l’inspection sociale (…) C’est sciemment que le procureur du Roi a violé son devoir de loyauté » en « détournant la procédure pénale de manière secrète »

  3. (…) le substitut Radar envoie un courrier à toutes les victimes présumées, leur proposant de se constituer partie civile et d’avoir accès au dossier. «  Le ministère public a outrepassé ses fonctions en envoyant cette lettre  », assène la cour, permettant des «  fuites sur les réseaux sociaux  » qui ont «  considérablement réduit les éléments de preuve  ».
  4. Procès en première instance: une vingtaine de nouvelles victimes se sont manifestées : «  En refusant par principe et de manière systématique le droit de poser la moindre question, le premier juge a violé le principe du débat contradictoire et les droits de la défense ont été amputés ».

(…) la cour n’a pas pu statuer sur le fond (…) Nous envisageons donc un pourvoi en cassation. » rapporte l’avocat des parties civiles.

Commentaire: si l’arrêt est tenable juridiquement, pour le moment du moins, il est par contre intenable humainement.

Article complet…