Le Père Samuel devant la chambre des mises en accusation

12 mars 2018 – sudinfo.be
Des parties civiles ont fait appel de l’ordonnance de non-lieu prononcée en juin dernier par la chambre du conseil de Charleroi en faveur du Père Samuel. (…) plusieurs chefs d’inculpation: blanchiment d’argent et escroqueries pour 1,4 million d’euros, abus de biens sociaux, faux et usages de faux, exercice illégal de la médecine, célébration illégale de mariage, attentats à la pudeur et viols sur des anciens fidèles. (…) Des parties civiles ayant fait appel, la chambre des mises en accusation, composée de trois juges, devra se prononcer à l’unanimité sur un renvoi ou non en correctionnelle.

Article complet …

Publicités

Père Samuel: les parties civiles interjettent appel

La Nouvelle Gazette – 28 août 2017

Extraits: « Escroquerie, faux, détournements, exercice illégal de la médecine… Le père Samuel a longtemps fait fantasmer les autorités judiciaires : l’enquête durait depuis 2008 mais elle s’est achevée sur un non-lieu en juin dernier. (…) le parquet avait dans la foulée annoncé son intention de ne pas interjeter appel. Ce sont donc les parties civiles qui relancent la machine judiciaire. »

Respirianisme: quand se nourrir d’air et de lumière mène à la mort

Caroline Lallemand – 28 juin 2016 – levif.be

Extrait: « Certains adeptes du courant « respirianiste » ne se seraient plus alimentés depuis près de 20 ans. Un mouvement alimentaire extrême, apparenté à une secte, qui inquiète et qui a déjà causé plusieurs décès. (…) Le rituel de 21 jours pratiqué consiste à « jeûner à sec pendant la première semaine » puis à consommer uniquement de l’eau parfumée ou des jus de fruits les jours suivants. (…) Il y a quelques années, [Jasmuheen] avait acceptée d’être filmée à son domicile, puis surveillée dans une retraite en pleine nature afin de pouvoir respirer l’air frais d’où proviendraient « 70 % de ses nutriments ». Cependant, au bout du quatrième jour de jeûne sans eau, le médecin supervisant l’expérience lui a fortement recommandé d’arrêter l’expérience craignant pour sa santé. (…) le spécialiste déclarait : « Son pouls est le double de celui qu’elle avait au départ. Elle risque une insuffisance rénale. L’émission de télévision 60 minutes serait responsable si on l’encourageait à continuer. Elle devrait arrêter maintenant. » (…) Jasmuheen, de son côté, se défend de toute responsabilité, rejetant la faute sur les « cadavres », qui n’auraient pas bien suivi ses préceptes. » Article complet …

Père Samuel: ordonnance de non-lieu

Belga – 26 juin 2017

Extrait:  » Lui étaient notamment reprochés du blanchiment d’argent et des escroqueries pour 1,4 million d’euros. (…) Le religieux se voyait également suspecté d’abus de biens sociaux, de faux et usages de faux, d’exercice illégal de la médecine et de célébration illégale de mariages. On lui avait reproché d’avoir uni des couples religieusement, avant qu’ils le soient civilement. Enfin, des faits de mœurs avaient été mis à sa charge, concernant des attentats à la pudeur ou des viols dont auraient été victimes des anciens fidèles du religieux. » Article complet …

Père Samuel: réouverture des débats

pereSamuelExtraits: « 2008: inculpation de Charles-Clément Boniface, alias Samuel Ozdemir, pour des faits d’escroquerie, de faux et d’usages de faux et d’exercice illégal de la médecine (…) l’enquête bancaire aurait démontré qu’il était à la tête d’une vingtaine de comptes en banque pour un montant de plus de 500 000 euros. (…) le septuagénaire affirmerait dans plusieurs écrits et dans ses prêches qu’il peut guérir des maladies graves comme le cancer. » article complet …

source: Belga, La chambre du conseil de Charleroi ordonne la réouverture des débats concernant le Père Samuel, 6/02/2017.

Arnaque: un pasteur brésilien jugé à BXL

tempJulien Balboni – 11 jan. 2017 – DH

Extraits: « Près de 200 parties civiles au procès du [pasteur] Raniero Petrucci, jugé pour une énorme fraude sociale en Belgique. (…) plus de 1.000 Brésiliens, principalement des femmes de ménage travaillant au noir, payent une cotisation annuelle de 24 euros à l’asbl. « Il leur promettait qu’il faciliterait la régularisation de leur situation par le travail » (…) [Le pasteur]promettait aussi d’inscrire ses clients dans le registre des titres-service, leur faisant miroiter une vie tout à fait officielle en Europe. Il n’en était rien. » article complet …