Les promesses des gourous

Lola Lemaigre – 1 déc. 2017 – Le Libre

Extrait: « Après s’être intéressé aux faits et gestes terribles de l’OKC, le magazine explore ce qu’on appelle les sectes « médicales », celles qui promettent des guérisons par voie spirituelle. A l’aide de caméras cachées, les journalistes se sont infiltrés auprès de gourous qui leur annoncent pouvoir guérir des cancers sans médicament ou encore connaître le bonheur sans manger ni boire… » Article complet …

Publicités

Sectes en Belgique: le point

dh16102526 oct. 2016 – La Dernière Heure consacrait hier sa une au phénomène sectaire en Belgique, relevant qu’il était passé au second plan depuis que notre pays est touché de plein fouet par le terrorisme. L’article évoque entre autres Sukyo Mahikari, un groupe d’inspiration bouddhiste qui prétendrait « purifier tout homme et l’univers en transmettant la Lumière divine par la paume de la main. » L’article parle davantage de secte guérisseuse accusée de détournements de fonds, d’escroquerie et de mise en danger de la santé de ses adeptes. La journaliste revient aussi sur l’avis rendu par le CIAOSN au sujet de Sahaja Yoga où de très jeunes enfants seraient envoyés en formation à l’étranger loin de leurs parents. Une deuxième partie se penche sur l’éventuel profil type de victimes de sectes, dégageant quelques pistes psychologiques: essentiellement, ceux qui sont en quête spirituelle et ceux qui sont (temporairement) fragiles. Enfin, la dernière partie est consacrée au témoignage d’Alexandre Cauchois, ex-Témoin de Jéhovah qui décortique avec brio son expérience de vie et la doctrine jéhoviste. Article réservé aux abonnés …

In enkele woorden: De observatie van het sektarische fenomeen is jarenlang secundair. Vooral sinds de aanslagen in Frankrijk en België. Toch blijven veel groepen te zorgen zijn: Sukyo Mahikari, Sahaja Yoga, de Getuigen van Jehova. Alexander Cauchois getuigde over zijn ervaring in deze groep dat hij verliet.

Se nourrir de lumière, du vent ?

jasmuheen2008Valéry Mahy – 14 oct. 2016

Extraits: « Le prana, c’est des particules de lumière très brillantes qu’on voit dans le ciel. C’est l’énergie universelle de vie. Se nourrir de prana, c’est à terme la capacité de ne plus avoir besoin de manger pour se maintenir en vie. » (…) « Les fers de lance de ce mouvement, finalement, ne se sont jamais prêtés à des expériences scientifiques rigoureuses et je dirais même qu’il y en a quand-même une qui s’est prêtée à ce genre d’expériences mais, après trois jours, elle a dû arrêter son régime. On a dû lui injecter justement du liquide parce que finalement, elle était en train de mourir. » rapporte Serge Pieters, président de l’UPDLF (Union Professionnelle des Diplômés en Diététique de Langue Française). » Article et vidéo …

Le mouvement raëlien incognito à LLN

raelienSophie de Villers – 18 mai 2016 – lalibre.be

Extraits: « le mouvement raëlien s’est bien inscrit, mais lors de la réservation de la salle, il s’est enregistré sous un autre nom (…) le mouvement raëlien a tout à fait le droit de tenir ce genre de conférence “entrée gratuite” et d’en faire de la publicité. “Cela touche à deux libertés publiques fondamentales, le droit au prosélytisme, corollaire de la liberté de conscience dans le chef du mouvement et la liberté de commerce dans le chef de l’hôtel » (…) De toute façon, rappelle le CIAOSN, si l’on examine la jurisprudence, le Conseil d’Etat invalide les mesures d’interdiction de spectacles ou conférences, assimilant cette interdiction à une censure préalable.

article complet …

Scientologie: « le débat n’est pas clos. »

scientoAurélie Fransolet – 14 mars 2016

Extraits: « [La justice] n’a pas tranché sur le fond. Le débat n’est donc pas clos. Et il y a encore une possibilité d’appel du parquet fédéral. (…) c’est une organisation qui pose question. (…) L’Eglise de Scientologie en Belgique, ce serait entre 300 et 500 membres. (…) Le phénomène [sectaire] n’est pas en recul. »

Article complet …

Verviers: le salon Zen-Topia passé à la loupe par la police

zen-topiaMarc Hildesheim – 4 sept

Réflexologie plantaire, massages énergétiques, coaching personnel: du 11 au 13 septembre se tiendra à Verviers la 6ème édition de Zen-Topia, le salon du bien-être et du développement personnel. Il y a quelques années, un mouvement sectaire s’était invité parmi les exposants. Pour éviter pareille dérive, la police judiciaire fédérale de Liège passe désormais à la loupe la liste des participants.

Car dans un salon du bien-être, tout le monde ne vous veut pas forcément … que du bien! Il y a 4 ans, l’organisateur de Zen-topia, Francisco Martin, en a fait l’amère l’expérience en accueillant, à son insu, des membres de l’Église de Scientologie: « Ils se sont présentés sous un autre nom que Église de scientologie, sous une bannière de formateur en coaching, ça nous a un petit peu fait un choc, et après, on a quand même dû prendre des mesures. Moi je reçois des demandes de participation et quand j’ai un doute, surtout dans le domaine du coaching, je renvoie l’information que j’ai reçue à la police fédérale qui, elle, est spécialisée dans la surveillance des sectes nuisibles ».

Et sur base des renseignements collectés -casier judiciaire, fichage par le centre fédéral belge d’information sur les sectes– la Police judiciaire fédérale de Liège rend un avis, dont tient compte l’organisateur du salon pour éventuellement interdire certains exposants.

Cette année encore, deux d’entre eux avançaient « masqués », avec des « faux nez » comme on dit dans le jargon policier. Ils ont été exclus de la liste des participants. Car le risque évidemment, c’est que les visiteurs de tels salons ne tombent dans leurs griffes. Un risque bien réel, car le public de ce genre de salon est souvent assez influençable: « On est tellement pressés, en burn out, etc, qu’on va au salon Zen-Topia un petit peu pour voir ce qu’on pourrait prendre, ce qui nous intéresse pour se lâcher un petit peu. C’est pour cela que nous, on doit être très prudent parce que les gens sont très vulnérables justement quand ils arrivent au salon Zen-Topia ».

Ce sont donc des exposants triés sur le volet: sophrologues, réflexologues, mais aussi vendeurs de bols tibétains, de jus de Curcuma ou de sel d’Himalaya, qui seront présents au salon Zen-topia, du 11 au 13 septembre à Verviers.

Source originale …

Loi et loi divine

Watch Tower Bible and Tract Society, Brooklyn, NYElodie Blogie – 4 juil. – lesoir.be

En Belgique, deux affaires concernant les témoins de Jéhovah sont actuellement devant les tribunaux. Mais pas forcément pour ce que l’on croit…

Les affaires judiciaires impliquant les témoins de Jéhovah ne sont pas exceptionnelles, loin de là. « Quand on suit la question à l’international, il y en a chaque semaine », affirme Sandrine Mathen, analyste au CIAOSN. En Belgique, il y a actuellement deux affaires en cours devant les tribunaux.

La première est portée par Jacques Lejeune, un Liégeois qui a été témoin de Jéhovah pendant 17 ans. Comptable de profession, il découvre des éléments douteux dans la comptabilité de sa congrégation. Il en fait part à celle-ci, qui lui signifie que son indiscrétion indispose et l’exclut de la communauté. « Le bannissement est extrêmement violent, explique Sandrine Mathen. Du jour au lendemain, les membres de la communauté ne peuvent plus adresser la parole à l’exclu, changent de trottoir quand ils le croisent, etc. » Jacques Lejeune a porté plainte contre l’association et dénonce des comportements discriminatoires au sens de la loi sur la discrimination. Entre le jugement du tribunal de première instance de Liège en 2004, et celui de la cour d’appel de Mons en 2014, l’affaire traîne. Ce dernier arrêté renvoie d’ailleurs à la cour d’appel de Bruxelles…

Une seconde affaire similaire est portée par Patrick Haeck, un Gantois dont les parents se sont « convertis » lorsqu’il avait sept ans. N’ayant jamais rien connu d’autre, il l’est devenu également. Jusqu’à ce qu’il commence à s’interroger sur sa foi et fasse part également de son désir de parler à la police de certains faits de pédophilie dans la congrégation. Il a donc immédiatement été exclu, il y a quatre ans. Il dénonce également les conditions d’exclusion inhumaines et a déposé plainte pour diffamation, insultes et violation de la loi anti-discrimination.

De nombreuses affaires de pédophilie au sein de congrégations de témoins de Jéhovah ont également défrayé la chronique un peu partout dans le monde : Etats-Unis, Canada, France, etc. C’est surtout le traitement de ces affaires qui a mené les témoins de Jéhovah devant les tribunaux. La politique est en effet de d’abord demander l’opinion du siège de l’organisation, basé à New York. Pendant de nombreuses années, ce dernier préconisait de ne pas alerter les pouvoirs publics, afin de ne pas ternir l’image du mouvement. Au sein des congrégations, certains pédophiles étaient donc parfaitement tolérés et ceux qui étaient exclus pouvaient être réintégrés, s’ils faisaient preuve d’un grand repentir… Par ailleurs, les lois internes aux témoins de Jéhovah exigeaient deux témoins. L’enfant seul qui dénonçait une parole d’adulte n’était donc pas pris en considération.

article sur le site original …

Le nombre de dossiers sectes aurait presque doublé en un an

21 mars 2015 – sudinfo

ciaosn-BibLe nombre de dossiers ouverts au Centre d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles (CIAOSN) a pratiquement doublé en un an. Le centre dénombre en effet actuellement 2.300 groupes à vocation philosophique ou religieuse à propos desquels le public l’a interrogé, alors qu’en 2013, il n’était question que de 1.200 dossiers ouverts, rapportent samedi les journaux du groupe Sudpresse. Le CIAOSN est un centre indépendant auprès du SPF Justice qui étudie le phénomène des organisations sectaires nuisibles en Belgique ainsi que leurs liens internationaux.

article lié: La justice traque les sectes
article lié: Entrer dans le djihad, est-ce entrer dans une secte ?